Gérard Depardieu : conférence de presse à Monaco

Je ne suis pas un fan de Gérard Depardieu, alors je suis allé à cette conférence de presse pour voir, presque en curieux. Monsieur Depardieu est arrivé souriant, en pleine forme, accompagné de Gérard Daguerre, le pianiste arrangeur de Barbara. Dès qu’il fut assis, il partit au quart de tour dans ses souvenirs avec Barbara, dans sa vie, dans La vie. Depuis longtemps il a abandonné la langue de bois. Nous en eûmes une nouvelle preuve, tout en restant extrêmement correct, même si des propos étaient parfois acides. Le sourire ne quitta à aucun moment ses lèvres. Il dégage cette Sagesse que l’on recherche chez les anciens qui ne pleurent pas sur le passé, et qui veulent seulement que le monde tourne mieux pour leurs proches. Lorsqu’on lui apporta un verre d’eau, il le refusa. Devant les murmures de l’assistance, il ajouta qu’il ne buvait plus d’alcool, mais que son corps avait tellement de réserves que l’eau lui faisait encore les mêmes effets. J’ai eu l’impression de voir un Homme apaisé, conscient de son existence, de ses frasques, mais qui aujourd’hui veut profiter de chaque instant. A sa gauche, Gérard Daguerre, la gentillesse débordante, attendait patiemment pour parler de Barbara dès que Gérard Depardieu laissait un long silence. Il y a de beaux moments dans la vie, souvent des moments simples que l’on n’attend pas, et c’en fut un.

conférence de presse à monaco : depardieu chante barbara