Cali au Broc

Nous avons connu Cali arborant un tee-shirt blanc déchiré, ruisselant de transpiration et rêvant de plonger dans le public et bien là, Cali portait un tee-shirt noir, le costume et était le plus souvent sagement assis devant un micro. Cali était seul sur scène, dans sa chambre d’ado ; il chanta, s’ouvrit à nous en nous livrant des anecdotes intimes, jongla avec les mots sans oublier d’y mêler des traits d’humour. Sensible, amoureux, même « Elle m’a dit » gagna en romantisme et en force. Bien sûr, l’écorché ne sommeillait jamais bien loin. Quel beau concert ! Une très belle réussite pour cette tournée « Les Choses Défendues » car l’exercice était périlleux (les grands succès ne furent pas oubliés évidemment). Comme nous sommes encore en janvier et que c’est la période des grandes décisions, je vais à chaque concert faire un vœu. Pour le premier, j’aimerais que les publics soient à l’image de celui du Broc car les smartphones sont restés au fond des poches. Pas d’éclairs intempestifs, gênant l’artiste et le public. Si seulement… et oui si seulement…